Le Général Fombonne lance son appel du 6 juin pour débarquer Céline Ravenet !

fombonneAppelPar Alain Lambert

C’est ce qu’on appelle une pépite ! La vidéo postée par le Président Général le 6 juin sur Facebook est la suite de la série « comment se tirer une balle dans le pied ? ». A la tête de sa liste appelée « Acteurs pour la SPA », Jacques-Charles Fombonne, le scénariste, a vraiment bien fait de mettre un « pour » mais pas un « de » pour qualifier son projet électoral à la Société Protectrice des Animaux. Il n’aura pas de prix d’interprétation à Cannes pour son jeu d’acteur. L’air grave, la mine défaite, les lunettes sur le bout du nez, il a fait un court métrage d’une minute trente pour appeler à ne pas voter Céline Ravenet. Une prestation qui en dit long sur la psychologie du personnage ! Voici dans son intégralité l’appel du 6 juin du Général parachuté :

« Chers adhérents

Ce soir, je voudrais vous parler de Céline Ravenet.

Madame Ravenet après plusieurs années passées à la SPA a été renvoyée…

Elle l’a été pour avoir tué des animaux… des chiens… plusieurs dizaines de chiens…

Ce n’est pas moi qui l’affirme, c’est elle qui le dit dans le livre qu’elle a fait publier…

Je cite… page 145 : « Oui ! Effectivement, j’ai fait pratiqué des euthanasies ! Oui, celle ci ce sont déroulées en dehors du protocole établi » … (long silence)

En faisant cela Madame Ravenet a refusé nos protocole… elle a enfreint nos règles fondatrices… nos règles statutaires… nos règles de protection des animaux…

Comment prétendre être Présidente de la SPA si on tue des animaux en se cachant ? des animaux qu’on vous a confié pour les protéger ? Comment présider la SPA si l’on refuse de respecter les règles statutaires ?… les règles éthiques…Comment imposer aux autres certaines procédures lorsqu’on est pas capable de les respecter soi même ?…

Quelle sera l’image de notre association dirigée par une Présidente qui prétend protéger les animaux alors qu’elle les tue en cachette ?

Posez-vous ces questions au moment de voter mais faites en sorte que Madame Céline Ravenet ne soit jamais Présidente de notre association !…

Je vous remercie ! »

Quand le « respect de la procédure » prime sur la sécurité des bénévoles et des salariés des refuges !

Ma rencontre chaleureuse avec le général fraichement coopté, en septembre 2018, m’avait fait écrire «je me surprenais à penser qu’avec un tel chef, j’aurais peut-être fait une belle carrière dans l’armée.  » aujourd’hui je peux pousser un ouf de soulagement de ne pas avoir été dans ses rangs. Le général privilégie le respect de la procédure à la sécurité de ces troupes… C’est juste incroyable !

Pour commenter cette extraordinaire vidéo filmée au siège de la SPA, je ne peux pas faire mieux que de publier le commentaire terrible mais hilarant d’Al Lem (non Al lem ce n’est pas moi ! je n’utilise pas de pseudonyme mais j’aurais adoré être l’auteur de ce texte…) :

« Mais c’est qu’il ferait presque peur, le Monsieur, avec son costume sombre et son regard par dessus ses bésicles! Mais bon, comme dit en anglais, on n’apprend pas des tours à un vieux chien…Parce que l’entourloupe de la citation est un grand classique. Céline Ravenet avoue, elle l’a écrit elle-même! Vous vous rendez compte? Page 145, je cite mes sources, nous indique bien le Monsieur avec son regard noir…Deux points, ouvrez les guillemets: « Oui, effectivement j’ai fait pratiquer des euthanasies. Oui, celles-ci se sont déroulées en dehors du protocole établi.
Sauf qu’on ne peut pas fermer les guillemets, parce qu’en bon politique qui a du mal à lire son prompteur, le Monsieur à l’air faussement outré coupe la phrase en plein milieu! La routine… Citons donc cette deuxième phrase dans son intégralité: « Oui celles-ci se sont déroulées en dehors du protocole établi par certains bureaucrates absolument pas en prise avec la réalité du travail des agents animaliers, qui risquent chaque jour de se faire dévorer une main ou un bras. » La phrase prend donc une tout autre tournure. Et la malhonnêteté ne s’arrête pas à la citation tronquée, loin de là. Dès le début de la vidéo, le Monsieur qui cause dans le poste parle de dizaines d’euthanasies -enfin, pour enfoncer le clou il dit « tuer » (comme à la chasse?)-, puis enchaîne sur la citation tronquée.
Bon, supposons que ce soit vrai. Mais alors, le Président pourrait donc facilement fournir la liste exacte, non? Mais on l’attend toujours.
On voit bien le procédé, prétendre que Céline Ravenet avoue dans son livre avoir buté, allons-y gaiement, des dizaines de chiens, en citant un bout de phrase…
Quand on utilise ce genre de procédé, ça montre la force du prétendu argument!
🙂
Et ensuite, on a droit au couplet sur le non respect du règlement! Aaaaaah, scrogneugneu, c’est important le règlement! Le petit doigt sur la couture du pantalon! Réfléchir, c’est commencer à désobéir, toussa! Et c’est bôôôôôcoup plus important que de faire adopter des chiens! Non mais! Parce que moi, je croyais naïvement que le but de la SPA, c’était de trouver des familles pour les animaux abandonnés, ce que Céline Ravenet a fait, par milliers. Eh bah, Nan! Ce qui compte, c’est le respect du règlement!
Même s’il est débile, le règlement, Chef?
Oui, parce que réfléchir…voir plus haut!
Et puis, ya un ot’truc qui l’est vachement important, c’est l’image! Aaah, l’image…Actuellement, elle n’est pas du tout dégradée, l’image. Avec une ancienne « présidente » qui n’a jamais adopté un chien de sa vie, un actuel qui protège les animaux à grands coups de douze (les initiés comprendront), elle est parfaite l’image de la SPA. Elle est tout aussi excellente chez les gens qui se présente dans les maisons de la SPA dans lesquelles on leur explique qu’il ne peuvent pas adopter, et où on les dirige vers un refuge. C’est pas du tout de l’argent balancé par les fenêtres, ça. Et l’image quand en début d’année, on reçoit force stylos, agendas, calepins et j’en passe, ce qui doit coûter un pognon de dingue, comme on dit, sans que ça profite le moins du monde aux animaux dans les boxes. Mais question image, il y a encore mieux. Celle de la SPA auprès d’un organisme qui s’appelle la Cour des Comptes. Ah, des mêle-tout, ceux-là! Qui se sont demandés plusieurs fois comment était géré, si tant est qu’on puisse employer ce genre de terme, l’argent de l’assoc… Le Canard Enchaîné s’en est fait à de nombreuses reprises l’écho, et d’après ce que je sais, la SPA n’a pas juridiquement moufté.
Et l’apothéose, c’est le Monsieur qui ne veut surtout pas qu’on vote pour la méchante Céline Ravenet! Bah oui, parce qu’elle prendrait la place du Monsieur, ça serait ballot! Enfin, pour le Monsieur surtout. Et elle se mettrait peut-être à ouvrir les placards, qui sait? Bon, je suppute, seulement.
Donc, si vous voulez conserver le Monsieur qui veut aller à la chasse sans perdre sa place, si vous voulez continuer à voir des cadres qui n’ont jamais mis les pieds dans un refuge émarger à trois fois ce que gagne un directeur de refuge, et huit fois un agent animalier, si vous voulez continuer à voir la SPA dépenser l’argent des autres d’une façon pour le moins baroque, bref, si tout vous va, surtout, ne votez pas pour Céline Ravenet!
Dans le cas contraire…
Voilà.
Ah oui, au fait, un dernier truc, quand vingt-quatre chiens sont morts dans un transfert de Tarbes à la région parisienne, intoxiqués par du monoxyde de carbone, bizarrement, personne n’a perdu sa place, ni rien.
Ils ont agonisé deux heures… »

 

 

3 pensées sur «Le Général Fombonne lance son appel du 6 juin pour débarquer Céline Ravenet !»

  1. Que ce soit Natacha HARRY ou le Général XX, ils n’ont jamais fait du travail au sein des refuges. L’une a joué « les mannequins de la SPA » tant qu’à l’autre, c’est un technocrate qui ne sait pas ce qu’est le travail auprès des animaux et sa place n’est pas dans la protection animale car c’est un chasseur de la faune sauvage et le rôle dans le sauvetage animal n’est pas une opération du GIGN. La seule que j’ai vu, à différentes reprises, se salir les mains pour son Refuge, n’hésitant pas à prendre chez elle les animaux souffrants afin de leur apporter tous les soins nécessaires, c’est bien Céline RAVENET. Elle a toujours rempli sa mission avec passion et le sens de ses responsabilités, aussi bien, vis à vis des animaux que des adoptants. Une bonne adoption, pour moi, c’est l’osmose comportementale et affectueuse entre l’adoptant@ et l’animal. En deux mots : UN BONHEUR IMMENSE PARTAGE.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.