Comment et avec quoi sont fabriquées les croquettes?

L’industrie de la croquette est un business florissant puisque 800 000 tonnes d’aliments secs pour animaux de compagnie sont vendues en France chaque année. Dans l’univers du Petfood canin, Mars (Pedigree, Royal Canin, César,…) et Nestlé (Proplan, Fido,…) se taillent la part du lion mais de nouvelles marques ont fait leur apparition. A grands coups d’arguments commerciaux « grain free », « naturel », « bio », et de publicités avec des chiens heureux qui courent dans les près, elles essayent de conquérir des parts de marché. Que faut-il savoir sur la fabrication de ces aliments ?

La croquette du 20ème siècle a remplacé les restes de table de nos grands parents!

Du temps de nos grands parents, personne ne se demandait si l’alimentation de son chien était équilibrée. Les chiens se contentaient de nos restes de viande, de légumes, d’os et de ce que les hommes voulaient bien leur laisser !

Depuis, l’industrialisation est passée par là. En 1950, la société canadienne Purina (déjà elle!) présenta le premier aliment sec pour chien. Les croquettes ressemblaient déjà à des pastilles, fabriquées grâce à la technique de l’extrusion.

A cette époque pas question de traçabilité, de liste d’ingrédients, d’additifs nocifs. Difficile de savoir précisément avec quoi elles étaient fabriquées, mais il semblerait que ce soit à base de reste de blé, de sang de bœuf, et de betteraves.

Mais l’aliment sec industriel pour animaux était né. Pratique à stocker, à distribuer, à fabriquer. Indiscutablement, l’aliment « parfait ».

Durant les décennies suivantes, l’intérêt grandissant que nous portons à la santé de nos chiens, le développement des techniques industrielles et des études scientifiques sur le sujet, a abouti au perfectionnement des recettes, et à la multiplication des marques.

Qu’est-ce qu’une croquette?

Le terme de « croquette » chez les industriels est très encadré. Il s’agit d’un produit transformé sec, dont le taux d’humidité ne doit pas dépasser les 14%. Il existe également des croquettes souples qui elles, ont un taux d’humidité compris en 14% et 60%.

La fabrication est encadrée par des réglementations qui détaillent:

  • les règles de mise sur le marché et de conditionnement
  • l’interdiction d’utiliser des produits qui présentent un risque potentiel pour la santé animale, humaine ou l’environnement
  • La liste des additifs autorisés
  • Les matières brutes qui peuvent entrer dans la composition du produit final

L’intérêt d’un aliment tout prêt est qu’il sera toujours « équilibré » et de composition identique. Les nutriments apportés seront toujours dosés de la même manière. Rappelons que pour être équilibré, un aliment doit couvrir les besoins de votre chien en protéines, glucides, lipides, fibres, minéraux et vitamines.

Comment sont fabriquées les croquettes ?

Mais alors, comment passer d’un mélange contenant tous ces nutriments , à une petite boulette sèche qui tient dans le creux de votre main ?

Un indice : quel est le rapport entre un gâteau apéritif, vos céréales du petit déjeuner préférées et les croquettes de vos loulous?

La magie de l’extrusion!

Le procédé d’extrusion est appliqué aux aliments depuis les années 50, d’après une technique utilisée dans l’industrie du plastique.

Késako l’extrusion ?

Les ingrédients sont tous broyés et mélangés. On ajoute de l’eau et de la vapeur d’eau pour former une pâte, car la grande majorité des matières premières des industriels est déjà déshydratée ou en poudre. Ce mélange va entrer dans une machine ressemblant à un piston avec une vis sans fin, qui va presser et cuire simultanément le mélange à plus de 100°C. A la sortie, les croquettes seront formées. Il ne reste plus qu’à les sécher pour ôter l’excédent d’humidité et éventuellement à les enrober d’additifs gustatifs pour certains industriels, avant de les empaqueter.

Que contiennent les croquettes ?

Les croquettes sont des aliments spécialement étudiés et formulés pour répondre aux besoins physiologiques de nos chiens.

L’origine de ces aliments peut être très variée selon les industriels, et c’est là qu’il faut être vigilant si vous souhaitez une croquette de qualité.

Les ingrédients :

La liste exhaustive des ingrédients doit obligatoirement être affichée sur le paquet. Sachez que la liste des ingrédients qui composent un produit est obligatoire. L’ordre des produits dans cette liste n’est pas le fruit du hasard: Le premier ingrédient, est celui qui est présent en majorité dans le produit. Le dernier de la liste est celui en plus faible quantité.

Certains industriels sont malins, et ont bien compris que vous commencez à vous intéresser à ces hiéroglyphes… Ainsi pour faire apparaître les protéines animales en premier dans la liste, ils vont détailler tous les types de céréales présentes afin que leur pourcentage soit moindre. Mais réunis sous une appellation générique type « céréales » ou « sous produit végétal », elles seraient bel et bien en première position!

Quand c’est flou… il y a un loup!

Lorsque vous voyez la mention « bœuf », « volaille » ou « sous produit », cela ne veut pas dire qu’il s’agit de viande. Le mot viande fait référence à une partie musculaire de l’animal, le reste peut être à peu près tout et n’importe quoi : carcasses, abats, tendons, pattes, plumes…ou viande, sans garantie aucune.

Sans vouloir tomber dans la paranoïa sévère, dites vous toujours que si un industriel a utilisé un ingrédient noble, tel que de la viande, il a tout intérêt à vous le dire!

Voici quelques exemples de composition de marques populaires:

Les ingrédients sont détaillés par espèces animales, sans plus de détails

Ici vous pouvez lire quelle source de protéine a été utilisée, quelle partie de l’animal et sous quelle forme

Ici, vous avez l’indication de l’espèce sans aucune précision. La provenance des graisses n’est pas spécifiée.

Très peu de détails dans cette composition sur la provenance des ingrédients utilisés

Les céréales sont majoritaires dans la composition et l’apport de protéine est fait uniquement par des farines et produits transformés

En conclusion, prenez le temps de lire les étiquettes, soyez curieux et critiques. Si les ingrédients restent flous et sans réelle précision, demandez-vous si vos croquettes sont réellement faites à partir de viande, ou d’un mélange d’abats et de sous produits.

Emilie Gérard (Rédactrice au Journal de la Protection Animale)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :