La Société Protectrice des Animaux en 2019


Association à but non lucratif créée en 1845


En 2019, un chasseur à la tête de la SPA ! Rien que ça !

On se rappellera longtemps de Philippe Séguin, devant les caméras, pointant du doigt la gestion et les dysfonctionnements de la SPA de Paris en 2009. Il est vrai qu’en matière de direction la Société protectrice des Animaux n’a pas toujours été gâtée. La condamnation de Jacqueline Faucher pour abus de confiance en 2007, les deux millions et demi perdus dans la création du chenil fantôme de Valmasque en 2008 par Caroline Lanty et les guerres intestines de ses 24 administrateurs pendant les périodes de présidence de Serge Belais et de Virginie Poque Saint Jean ont montré à quel point diriger cette institution séculaire n’est pas une mince affaire. Le rapport du Président de la cour des comptes de Paris déclencha une décision de justice exceptionnelle : la mise sous tutelle de cette institution parisienne dont dépend 58 refuges, plus de 500 salariés et plusieurs milliers de bénévoles sur l’ensemble du territoire national. La nomination en novembre 2009 par le tribunal d’une administratrice judiciaire toute puissante, Maître Michèle Lebossé, a-t-elle permis une meilleure gestion de la vénérable institution ? On peut en douter ! La SPA est une vieille dame. Certes ! Mais pouvait-on la mettre sous tutelle comme on le ferait pour une millionnaire des beaux quartiers ? Rien n’est moins sûre… En juin 2013, après plus de 3 années de gestion sans partage, Maître Lebossé part en délestant la SPA de plus d’un million d’euros et fait élire un nouveau conseil d’administration de 9 personnes à sa main. Aucun d’entre eux n’était adhérent de la SPA à l’entrée en fonction d’administratrice judiciaire… Natacha Harry (chroniqueuse à télé matin, vétérinaire et surtout communicatrice de la marque Pedigree et des animaleries Jardiland) devient Présidente de la SPA… En juillet 2018, Elle démissionne pour laisser la place au Général Jacques-Charles Fombonne, chasseur dans le Cantal et membre de la bonne société Parisienne. Autant dire que la Saga n’est pas terminée…


Gouvernance :

Responsable légal : Jacques-Charles Fombonne (Président)

PrésidentJacques-Charles Fombonnej.fombonne@la-spa.fr
TrésorierJean Marie Foinontj.foinont@la-spa.fr
SecrétaireMickaël Varletm.varlet@la-spa.fr

Autres administrateurs : Marie Françoise Augustin, Philippe Harang, Valérie Verneau, Thierry Bédossa, Céline Ravenet, Isabelle Halo

Directeur général Guillaume Sanchezg.sanchez@la-spa.fr


Informations de contact

39, boulevard Berthier
Paris, 75017


Horaires d’ouverture du siège

Lundi
10 h 00 min – 18 h 00 min
Mardi
10 h 00 min – 18 h 00 min
Mercredi
10 h 00 min – 18 h 00 min
Jeudi
10 h 00 min – 18 h 00 min
Vendredi
10 h 00 min – 18 h 00 min
Samedi
Fermé
Dimanche
Fermé

Sites et réseaux sociaux

Site internet de l’organisationhttps://www.la-spa.fr/
Facebook de l’organisationhttps://www.facebook.com/spaofficiel/
Instagram de l’organisationhttps://www.instagram.com/la_spa/
Tweeter de l’organisationhttps://twitter.com/spa_officiel

Publication des comptes / Chiffres clefs

La publication des comptes annuels et du rapport du commissaire aux comptes est obligatoire pour les associations et les fondations lorsque le montant total des dons et/ou des subventions au cours de l’exercice comptable atteint 153 000 €.

Total des dons collectés en 201920 740 085 euros
Total des legs collectés en 201934 223 332 euros
Total des produits collectés (adhésions,dons,legs,…)71 669 253 euros
Excédent de trésorerie en 20195 725 265 euros
Charges de fonctionnement en 201965 943 968 euros
Réserves de Trésorerie (hors patrimoine immobilier)84 555 872 euros

Communication / marketing / publicité

En 2019, Jacques Charles Fombonne a battu un record en matière de communication. Il est devenu le Président qui a fait dépenser le plus d’argent à cette institution pour communiquer et rechercher des fonds depuis 175 ans. Mari de la productrice de télévision Clémentine Dabadie Fombonne, scénariste à ses heures, comme Natacha Harry, le Président adore les caméras. Il se met en scène régulièrement sur les plateaux de télévision en endossant plusieurs casquettes « gendarme expert » sur BFM.TV ou « spécialiste de la protection animale » dans une multitudes de reportages ou de publications (financées ou non par la SPA). Passionné par les armes à feux et chasseur dans le Cantal, il n’a évidemment par orienté le budget marketing de la SPA vers la dénonciation des pratiques cynégétiques. Il a comme celle qui la précédée, choisi d’orienter le message de la SPA vers trois thèmes habituellement rémunérateurs : l’abandon en été, le froid en hiver et l’animal objet.

Plutôt que de fédérer les différentes SPA ( plus de 150 autres SPA en France), le général n’a pas hésité a pratiquer une politique de recherches de dons agressives en finançant, par exemple, la société ONG conseil, pour organiser des opérations de street marketing dans des départements où elle n’a aucune implantation :

Des maisons SPA qui ne placent quasiment pas d’animaux !

Le général a également amplifié le financement des Maison SPA, un concept marketing mis au point par Natacha Harry en 2014 qui consiste a installer un local commercial dans un département où la SPA parisienne n’est pas ou peu présente. En 2019, les sept maisons SPA (Ajaccio,Bordeaux, Lezignan, Lons-le-Saunier, Nice, Niort,Tourcoing) ont couté 2,2 millions d’euros…


Maison SPAbudget de fonctionnement 2019Nombre d’animaux adoptables le 16 janvier 2021
Ajaccio535 918 euros37 (21 chats, 16 chiens, 1 cheval)
Bordeaux158 501 euros13 (9 chats, 3 chiens et un cochon d’inde…)
Lezignan107 037 euros12 (10 chats, un chien et un rat…)
Lons le Saunier
261 568 euros
6 (4 chiens, 2 chats)
Nice147 880 euros0 animaux
Niort171 153 euros13 (8 chats, 5 chiens)
Tourcoing289 929 euros13 (13 chats)
Paris467 437 euros0 animaux
Total2 139 423 euros94 animaux à adopter (63 chats, 29 chiens, 1 cheval, 1 rat et un cochon d’inde…)

%d blogueurs aiment cette page :